LITTÉRATURE ET SCHIZOPHRÉNIES

Piedad Bonnett, "Ce qui n'a pas de nom"

Piedad Bonnett, "Ce qui n'a pas de nom"

Dans ce court récit, Piedad Bonnett raconte à la première personne le suicide de son fils Daniel, vingt-huit ans, qui s’est jeté du toit de son immeuble à New York. Huit ans plus tôt, on l’avait diagnostiqué schizophrène. Dans un milieu bourgeois, corseté par des conventions en tout genre, il n’est pas de bon ton de parler crûment de la mort et de la folie ; c’est pourtant ce que fait l’auteur, dans une langue sobre et sans effets de manche, avec une sincérité bouleversante. Elle raconte l’incrédulité à l’annonce du suicide, le besoin désespéré de trouver des traces d’une vie personnelle, un journal, des écrits, les étapes de la mort occidentale, mais aussi et surtout le combat inégal d’un jeune homme (et de ses parents) contre la folie qui le cerne. 

Une plongée dans la douleur qui ne verse jamais dans l’apitoiement ou l’impudeur : l’écrivain n’a que les mots pour dire l’absence, pour contrer l’absence, pour continuer à vivre.

 

Capture-decran-2017-10-28-a-020104
 
 

Titre original : Lo que no tiene nombre
Langue originale : Espagnol (Colombie)
Traduit par : Amandine Py

 

Éditions Métailié
Publication : 07/09/2017
Nombre de pages : 136
ISBN : 979-10-226-0699-8

 
A réécouter ici un magnifique entretien de Piedad Bonnett au sujet de "Ce qui n'a pas de nom", avec Alain Finkelkraut - Emission "Répliques" du samedi 28 octobre 2017, France Culture (60 min)
 
 

 

Dr Guillaume Fond, "Savoir pour guérir : devenez la meilleure version de vous-même en 3 étapes"

Dr Guillaume Fond, "Savoir pour guérir : devenez la meilleure version de vous-même en 3 étapes"

Capture-decran-2017-10-28-a-080809

Editeur : Laréponsedupsy  (29 août 2017)
Collection : Savoir pour guérir – 132 pages
Langue : Français
ISBN-13: 978-2954986593

 
 
 
 

"Je veux changer mais je n'y arrive pas", "Pourquoi remettre toujours à plus tard ce que je dois faire ?", "Je n'aime pas vraiment ma vie". Le but du présent ouvrage est d'offrir un manuel,  au sens étymologique : ouvrage qui reste à la portée de la main- à l'usage de toutes les personnes qui souhaitent réaliser leur plein potentiel, faire éclore l'arbre dans la graine. S'il existe de nombreux livres de développement personnel, le présent ouvrage

se propose d'être une synthèse des techniques qui ont montré la meilleure efficacité dans la réussite du changement. Ce livre ne doit pas se lire d'une traite, mais plutôt se concevoir comme un guide à utiliser au jour le jour, par petits bouts à prendre et à mettre en place dans sa vie. Chacun pourra y trouver la méthode qui lui convient le mieux.

 

Marie Koenig, "Le rétablissement dans la schizophrénie"

Marie Koenig, "Le rétablissement dans la schizophrénie - Un parcours de reconnaissance"

Capture-decran-2017-12-06-a-193224

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Editions : PUF Collection: Partage du savoir 
Date de parution : 14/09/2016
Code ISBN: 978-2-13-073465-9

 

La rencontre avec les personnes atteintes d’un trouble psychique nous apprend autant qu’elle nous confond. Elle vient parfois bousculer l’ensemble de  nos savoirs communs et  professionnels, au point de les dévoiler sous les traits de préjugés.

Dans le champ de la santé mentale, le nouveau paradigme du rétablissement (recovery) met en évidence ce décalage existant entre le vécu des personnes et les discours tenus à leur égard, en particulier dans le cas de la schizophrénie, qui demeure associée au trouble psychique le plus grave.

Contre l’idée d’une détérioration inéluctable de la maladie, le concept de rétablissement postule la possibilité d’un devenir favorable des personnes qui en sont atteintes.

Le cœur de cet ouvrage consiste en une approche qualitative du rétablissement par le recueil et l’accueil de l’expérience des personnes atteintes de schizophrénie.

Il décrit leur vécu et met en lumière ce qui, dans leur quotidien, contribue à renforcer le sens de leur existence et à les éloigner d’une identité de « malade ».

 

Marie Koenig est docteur en psychologie clinique. Elle a exercé pendant plusieurs années en tant que psychologue au Centre hospitalier René Dubos à Pontoise, puis en tant que chargée de mission au Centre collaborateur de l’Organisation mondiale de la santé (CCOMS, Lille). Elle est aujourd’hui maître de conférence en psychologie clinique à l’université de Paris-8

 

 

Alexys Guillon, "Espoir de schizo"

Alexys Guillon, "Espoir de schizo"

 

Capture-decran-2017-11-05-a-233212
 
 

 

 

 

 

 

 

Broché - 15 x 23 - 190 pages
Editions Quintessence
Date de parution janvier 2010
EAN 978-2358050173
ISBN 2358050172

 

Un parcours original à travers les médecines alternatives qui prouve que tout n'est pas joué d'avance, lorsque l'on est schizophrène.

La schizophrénie reste un sujet tabou dans nos sociétés, tant elle effraie encore par sa singularité. La médecine, même si elle comprend les processus biologiques, n'en cerne pas les causes premières.

La chute dans la pathologie est vécue pour beaucoup de malades, comme une épreuve extrême, puisque bien souvent, en  l'espace  de  quelques  instants,  leur  vie

bascule complètement, dessinant alors très nettement un " avant " et un " après ".

Ce livre va vous permettre de faire une incursion au " coeur " de la folie, en tentant, par des hypothèses originales, d'en décrypter certains mystères.

Vous comprendrez que la schizophrénie n'est pas un trouble uniquement psychique, mais qu'elle touche toutes les dimensions de l'existence.

 

 

Alexys Guillon « Schizophrénie ou le défi intérieur »

Alexys Guillon « Schizophrénie ou le défi intérieur » - Tome 1 : « œuvrer pour un mieux-être ? »

Capture-decran-2017-12-04-a-001221
 

Editeur : SCHIZ OSENT ETRE
Date de parution : octobre 2017
313 pages

ISBN-13 : 9782955968604

 

A l'heure où les pathologies dites psychiques deviennent un sujet qui touche dans l'intime chaque jour davantage de personnes, l'analyse proposée ici grâce à la loupe grossissante qu'est la schizophrénie, confirme, comme l'énonce si bien Krishnamurti, que "ce n'est pas un signe de bonne santé mentale d'être bien adapté à une société malade".

"En 16 ans à vivre avec des personnes souffrants de schizophrénie, je crois n'avoir jamais côtoyé une population si douce, empreinte d'humanité, intelligente, et aussi pleine de potentiels, mais souvent gâchés" affirme l'auteur qui a pourtant connu beaucoup d'autres univers, et notamment celui de l'élite économique. Une déclaration à rebours des clichés médiatiques, alors que "c'est au contraire la violence ressentie émanant de la société qui aliène nos hypersensibilités."

Alexys Guillon, qui vit avec cette pathologie depuis 2000, est à l'initiative de l'association Schiz'osent être qui accompagne des

usagers à travers de nouvelles approches de mieux-être. il parcourt lui-même depuis 21 ans ce chemin, après avoir expérimenté plus d'une cinquantaines de techniques de soins non conventionnelles.

A la suite d'Espoir de schizo (Ed. Quintessence, 2010), il expose aujourd'hui une réflexion mature sur les tenants et aboutissants du mieux-être par rapport à cette maladie.

Une vision basée avant tout sur le ressenti et l'expérience autorise l'auteur à parler dans un langage commun et compréhensible par tous, qui expose aussi les limites d'un système psychiatrique souvent immobile et focalisé sur le psychisme, alors que les déséquilibres dans la maladie sont tout autant d'ordre émotionnel, énergétique, corporel, transgénérationnel...

De nombreuses interviews (usagers, professionnels, thérapeutes...) sont proposées dans la dernière partie de l’ouvrage.

 

 

Arnhild Lauveng, " Demain j'étais folle"

Arnhild Lauveng, " Demain j'étais folle"

Capture-decran-2017-12-06-a-191248

Auteur : Arnhild Lauveng
Langue originale : norvégien
Traduit par : Alex Fouillet
Editions : Autrement
Paru en janvier 2014
ISBN : 978-2746742000

Les ombres s'épaississent, le trottoir est devenu trop haut, le Capitaine hurle de ne plus manger, de ne plus dormir et de s'infliger des coups.
Il faudrait fuir, mais le couloir derrière la porte est jonché de crocodiles.

Aujourd'hui guérie de cette schizophrénie réputée inguérissable, Arnhild Lauveng est devenue psychologue, comme elle en rêvait depuis toujours. Avec la plus grande sobriété, elle raconte les premiers signes de la maladie, la terreur, les parents et les amis qui s'affolent, l'hospitalisation et la lente rémission.
 

Devenu un classique international, ce témoignage est à la fois sidérant et infiniment précieux. Il porte un formidable message d'espoir, et, comme le dit Christophe André, "traverser la nuit de la maladie aux côtés d'une personne qui s'en est sortie est exceptionnel".

 

 

 

J-L Roelandt, B Staedel « L’expérimentation des médiateurs de santé - pairs, une révolution intranquille »

Jean-Luc Roelandt, Bérénice Staedel « L’expérimentation des médiateurs de santé - pairs, une révolution intranquille »

Capture-decran-2017-11-12-a-012125

 

 

 

 

 

 

 

Éditeur : DOIN - Collection : Polémiques
Publication : 2016
ISBN : 978-2-7040-1472-9

Le programme « médiateurs de santé - pairs » est un projet pilote qui développe une stratégie inédite en France par la formation et la professionnalisation de la pair-aidance dans le cadre de la prise en charge des troubles psychiques.

En d’autres termes, un ancien patient rétabli peut, au travers du savoir tiré de son expérience, apporter aide et soutien aux patients actuellement pris en charge.

Ce projet révolutionnaire s'inscrit dans un mouvement plus général d’autonomisation des patients.

Mais comme toute révolution, celle-ci ne se passe pas forcément dans la douceur, et les résistances,

voire les oppositions, ont été et sont toujours nombreuses : reconnaissance du médiateur comme un professionnel et non plus comme un usager, crainte de la part des personnels de santé de cette nouvelle organisation, risque pour le médiateur de se confronter à sa maladie, etc
 
Et pourtant, cette expérience menée dans trois régions françaises a aussi apporté bon nombre de points positifs : revalorisation des malades, anciens patients qui gagnent en estime de soi et se sentent capables de revenir dans la vie active.
 
Dans cet ouvrage, la parole a été donnée à tous les acteurs de ce projet ambitieux et novateur : psychiatres, sociologues, psychologues et bien entendu, médiateurs.
Le résultat en est un patchwork de points de vue et d'expériences qui met en lumière la construction d'une révolution intranquille...

 

 

 

 

Ouvrage Collectif "Je suis une personne, pas une maladie !"

Ouvrage Collectif "Je suis une personne, pas une maladie !"

personne-pas-maladie
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Catégorie : Livre témoignage
Auteur(s) : Dre Marie-Luce Quintal, Luc Vigneault, Marie-France Demers, Cécile Cormier, Yolande Champoux, Louise Marchand, Dr Hubert Antoine Wallot et Dr Marc-André Roy
Editeur : Performance
Date de publication : juin 2013
ISBN-10: 2923746341 

Animé par l'engagement et la détermination de Luc Vigneault, pair aidant en santé mentale (l'intégration en tant que professionnels, dans les équipes soignantes, de personnes ayant vécu un trouble psychique et s'étant rétablies, se développe de plus en plus au Canada) et de la Docteure Marie-Luce Quintal, psychiatre, ce collectif d’auteurs propose un modèle illustrant le parcours du rétablissement.

 

Concept anglo-saxon, porté par des mouvements d'usagers, le processus du rétablissement décrit un cheminement personnel pour se remettre de la maladie et se réinsérer dans la société.

Pour les soignants, cela suppose un accompagnement sur le long terme et axé dès le début vers une reprise en main de sa vie par la personne.

Ce livre propose des témoignages vécus de l'intérieur et soutenus de l'extérieur par des professionnels passionnés et animés d'une même folie : faire du rétablissement la pierre angulaire du traitement et du soutien des personnes vivant avec un trouble mental.

Souhaitons que ce livre pose un jalon de plus dans la mise en place d'un système de soins soutenant véritablement les personnes qui crient haut et fort «Je suis une personne, pas une maladie !»

 

 

Tim GREACEN, Emmanuelle JOUET, "Pour des usagers de la psychiatrie acteurs de leur propre vie"

T. Greacen, E. Jouet : Pour des usagers de la psychiatrie acteurs de leur propre vie

pour-des-usagers-

Editions Eres

Parution : 22 mars 2012  - EAN : 9782749216089

14x22, 344 pages

Les trois notions, rétablissement, inclusion sociale et empowerment, créent un nouveau paradigme qui situe l’usager de la psychiatrie comme moteur de sa propre vie, au sein d’une collectivité dans laquelle il est citoyen à part entière et où les services de santé mentale se donnent les moyens de soutenir son autonomie plutôt que de perpétuer son rôle traditionnel de « patient ».

Déclinées dans cet ouvrage à travers de multiples expériences concrètes dans divers pays, elles sont au centre d’un débat né du constat de l’échec de nos sociétés occidentales contemporaines à pleinement réintégrer les personnes vivant avec un trouble psychique.

La notion de rétablissement rappelle que, même pour des pathologies lourdes comme la schizophrénie, les psychoses, la

majorité des patients se rétablissent et mènent leur vie comme tout un chacun.

L’inclusion sociale ajoute l’idée que, si la moitié du travail vers le rétablissement est l’affaire de l’usager, l’autre moitié du travail est à faire par la société elle-même. De même qu’on aménage la ville pour que la personne en fauteuil roulant puisse s’inclure dans la société, on doit aménager les esprits et l’organisation de la vie de tous les jours pour supprimer tout mécanisme d’exclusion soc ale, toute stigmatisation, toute discrimination contre la personne handicapée psychique.

Enfin l’empowerment consiste à mettre à la disposition de la personne les moyens pour acquérir les savoirs et pouvoirs nécessaires – notamment par l’accès à la formation tout au long de la vie – pour apprendre à vivre avec sa maladie et jouer un vrai rôle dans la société.

 

Didier Meillerand, "La poire en bois - Grandir avec un frère schizophrène"

Didier Meillerand, "La poire en bois - Grandir avec un frère schizophrène" 

« La poire en bois, grandir avec un frère schizophrène » de Didier Meillerand est le témoignage d'un frère d'une personne en situation de handicap psychique.

L'auteur décrit de quelle manière il a vécu la schizophrénie de son frère et comment sa maladie a déterminé son propre devenir.

En France, 650.000 personnes souffrent de schizophrénie, 2 millions de personnes sont impactées ! La schizophrénie est une maladie qui bouleverse les relations familiales, les sœurs et frères sont souvent en première ligne. Didier Meillerand, en livrant son témoignage, souhaite que la souffrance des frères et soeurs des personnes en situation de handicap psychique soit aussi entendue pour se construire avec cette fragilité comme une force.

« La maladie psychique de votre frère ou de votre soeur est un deuil qui peut vous emmener ailleurs. Mon frère m'a fait découvrir qu'une poire pouvait être en bois ! Il m'a ouvert sur un horizon insoupçonnable. Grâce à lui, je me suis posé des questions nouvelles, j'ai tendu le micro et j'ai entendu des voix.»

Capture-decran-2017-10-28-a-012804


Editeur : Le texte vivant
Parution : 20 octobre 2017
ISBN : 978-2-36723-184-6 - 9782367231846

Renée Charron, Un jour, j'ai porté le monde

Renée Charron, Un jour, j'ai porté le monde
Ma traversée de la schizophrénie

Sans-titre

 

 

 

 

 

 

 


Editeur : Editions Québec Amérique
Date parution : 01/10/2016
EAN commerce : 9782764432099

Le cerveau humain est complexe et mystérieux, et il nous entraîne parfois sur des sentiers bien étranges.

Renée Charron en a fait l’expérience, frappée de psychose dans la  trentaine.

Grâce à ses efforts, au soutien de ses proches et au suivi médical, elle est néanmoins sortie grandie de la traversée difficile qu’elle raconte dans ces pages.

La schizophrénie est une maladie méconnue ; son nom seul fait frémir, et les personnes qui en souffrent sont souvent stigmatisées,

associées, malgré elles, aux rares épisodes de violence qui en découlent mais qui font la manchette des journaux et marquent l’imaginaire.

Dans ce texte lumineux et plein d’espoir, l’auteure offre des clés afin d’apprivoiser, de comprendre et de soigner la schizophrénie.

« Il ne faut pas négliger l’apport des malades eux-mêmes ni [celui] de nombreux artistes qui savent rendre tangibles et davantage compréhensibles les souffrances humaines », écrit la psychiatre Lucie Fortin dans sa préface.

 

Pr Nicolas Franck, "La Schizophrénie: La reconnaître et la soigner "

Pr Nicolas Franck, "La Schizophrénie: La reconnaître et la soigner "

Capture-decran-2017-10-28-a-085224
Editeur : Odile Jacob (5 octobre 2016)
Collection : Poches Odile Jacob - 208 pages
Langue : Français
EAN13 : 9782738134899
Hallucinations et idées délirantes, discours incohérent, incapacité à entreprendre des actions : l'étrangeté du vécu des personnes schizophrènes, leur difficulté à communiquer ce qu'elles ressentent et à organiser leur existence rendent la schizophrénie difficile à comprendre.
 
Les connaissances scientifiques se sont développées ces dernières années et permettent aujourd'hui d'améliorer considérablement la prise en charge de cette maladie à la fois fréquente et méconnue.
 

Quels sont les différents symptômes de la schizophrénie ? Que sait-on de ses causes ? Comment soigner et prendre en charge les malades ? A quel moment l'hospitalisation devient-elle nécessaire ? Quels sont les médicaments et les méthodes thérapeutiques efficaces ? Une réinsertion sociale est-elle possible ? Quel est le rôle des proches ?

Dans un langage clair et accessible à tous, ce livre donne les clés permettant de mieux comprendre et de mieux aider les personnes atteintes de schizophrénie.

 
 

 

Anne-Victoire Rousselet, "Mieux vivre avec la schizophrénie: avec les thérapies comportementales et cognitives"

Anne-Victoire Rousselet, "Mieux vivre avec la schizophrénie: avec les thérapies comportementales et cognitives"

Capture-decran-2017-10-28-a-082745
Editeur : Dunod
Collection : Mon cahier d'accompagnement
ISBN-13: 978-2100597482

Vous êtes atteints de schizophrénie comme près de 1 % de la population générale française ? Ce guide est rédigé pour vous et votre entourage. Il répond à toutes les questions que vous vous posez :
• Comment puis-je me traiter ?
• Qui dois-je consulter et pourquoi le faire ?
• Comment dépasser mon anxiété et gérer mes symptômes ?
• Comment retrouver l’envie et le plaisir d’agir ?

Ce guide présente un programme pas à pas et une série d’objectifs à vous fixer afin que, progressivement, vous preniez le contrôle sur la maladie.

Des quiz pour faire le point sur les idées fortes à retenir, des tableaux à compléter seul ou avec un soignant, des schémas récapitulatifs et des exercices pratiques… une véritable boîte à outils est mise à votre disposition afin de vous aider à retrouver une vie stabilisée.

 

 

Confidences de Psy, ou le quotidien d'un jeune psychiatre (blog psychiatre)

Confidences de Psy, ou le quotidien d'un jeune psychiatre (blog psychiatre)

CONFIDENCES-DE-PSYJPG

Conscient des préjugés qui entourent sa profession dans l’imaginaire du grand public, un jeune psychiatre raconte son quotidien de praticien hospitalier.

L’auteur nous fait partager « ses doutes, ses interrogations, mais aussi ses réactions face à la réalité de ce quotidien parfois loufoque, parfois étrange, parfois tendre mais surtout toujours humain ».

Un recueil de très beaux témoignages, qui ne manquent pas d’humour. Un pour chaque rencontre, à lire en écoutant une mélodie suggérée par l’auteur…

https://confidencesdepsy.wordpress.com

Pr. Antoine Pelissolo : “La psychiatrie positive redonne de l’espoir”

Pr. Antoine Pelissolo : “La psychiatrie positive redonne de l’espoir”

Au mot psychiatrie sont plus souvent associés la peur, la souffrance, l’isolement. Rien de très “positif”. Pourtant, pour le Pr Antoine Pelissolo, il est indispensable d’être optimiste face à la maladie psychique. Pas pour la minimiser, mais pour mieux la soigner. 

L’épilogue de son livre fait rêver. Dans ce texte, intitulé « Si je pratiquais une psychiatrie positive parfaite », le psychiatre Antoine Pelissolo détaille un (nouveau) serment d’Hippocrate tissé d’humanisme, de bienveillance et d’optimisme. « Je regarderais chaque nouveau patient comme une personne différente à découvrir, sans pensée toute faite sur sa maladie et son avenir, écrit-il. Je ferais en sorte qu’[il] soit à l’aise et en confiance lors de la consultation, en ne se sentant ni jugé ni négligé. Qu’il ressorte en étant sûr d’avoir été écouté, d’avoir pu dire tout ce qu’il souhaitait et d’avoir compris ce que je lui proposais. »

Une relation à égalité avec ses patients, une présence attentive, disponible, qui serait, selon lui, de moins en moins exceptionnelle en psychiatrie. Espérons ! 

Cela tombe bien, car c’est justement le credo d’Antoine Pelissolo : redonner l’espoir aux personnes souffrant de troubles psychiques, mais aussi à leurs proches. Dans le sillage du psychiatre Christophe André, chroniqueur à Psychologies et l’un des porte-voix français de la psychologie positive, il propose ainsi de ne pas se focaliser sur la maladie et les symptômes, mais de faire aussi appel à toutes les ressources du patient et de valoriser ce qui fonctionne bien chez lui.

Cliquez ici pour lire la suite sur Psychologies.com

PELISSOLO

"L’Epreuve de Gilbert Pinfold", roman d’Evelyn Waugh

"L'Epreuve de Gilbert Pinfold", roman d'Evelyn Waugh

 Le roman autobiographique d’un grand écrivain anglais, victime d’une crise de schizophrénie lors d’un voyage en bateau.

Dans son livre L’Ange et le cachalot, Simon Leys a consacré un court chapitre à Evelyn Waugh. Il y révèle que l’auteur, célèbre pour son style élégant et éminemment sarcastique, a manifesté, plusieurs fois dans sa vie, des symptômes de schizophrénie. L’épreuve de Gilbert Pinfold raconte justement l’un de ces épisodes. Waugh appelait d’ailleurs ce livre son mad book.

Le héros, auteur à succès en panne d’inspiration, entreprend un voyage à bord d’un bateau à destination de Ceylan, dans l’espoir de trouver le calme nécessaire à l’écriture d’un roman. Souffrant d’insomnies atroces, buvant comme un trou, avalant divers cocktails de barbituriques afin de trouver le sommeil, le narrateur surprend les conversations malveillantes des passagers dans les cabines voisines… puis il capte les railleries émises à son égard sur tout le navire, persuadé que les voyageurs (y compris le commandant), complotent contre lui.

Peu à peu, le lecteur comprendra qu’il s’agit d’hallucinations. Le tour de force de Waugh est de faire vivre au lecteur ces perceptions de l’intérieur : le glissement progressif dans la crise, les raisonnements du héros pourtant sagace, ses angoisses terribles et, malgré tout, son humour attachant et salvateur.

Livre épuisé hélas, à trouver en bibliothèques, chez les bouquinistes ou sur les sites

Photo-Carl-Van-Vechten-Bibliotheque-du-Congres-des-Etats-Uniscouv-Evelyn-WAUGH-Lepreuve-de-Gilbert-Pinfoldpng
Evelyn Laugh (photo Carl Van Vechte, Bibliothèque du Congrès
des Etats-Unis)