PromesseS utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation.

Bonjour à tous,


Je me permets de réagir, car je suis extrêmement choqué par le choix des mots « schizophrénie » « schizophrène » employés dans un grand nombre de vos articles, par exemple :

Capture decran 2018 10 14 a 23.55.24



Capture decran 2018 10 15 a 00.01.43

Capture decran 2018 10 15 a 00.05.50

Capture decran 2018 10 15 a 23.17.02

Capture decran 2018 10 15 a 23.27.24

Capture decran 2018 10 15 a 23.23.08



En effet, la schizophrénie est une maladie extrêmement sérieuse qui souffre de son mauvais emploi dans les médias ainsi que de l’absence d’action des pouvoirs publics à ce sujet. Tout le monde se souvient de la mauvaise utilisation des termes « trisomique » et « mongolien » il y’a quelques années pour parler de la bêtise des gens. Aujourd’hui, qui oserait utiliser un tel terme pour un titre d’article ?


Voici quelques chiffres sur ce trouble dont personne ne parle :

« L'étude de représentation dans les médias réalisée à l'initiative de Promesses est accablante : entre 2011 et 2015, sur 1,3 million d'articles issus d'une échantillon large et représentatif de la presse quotidienne et magazine, seuls .... moins d'une dizaine ont donné quelques informations minimales sur la maladie. »

« La schizophrénie est une maladie du système nerveux central fréquente : environ 600 000 personnes en souffrent en France, soit 3 à 5 Millions de personnes concernées en comptant parents et fratries. »

Si vous voulez en apprendre plus voici l’action concrète de personnes engagées qui souhaitent faire bouger des choses :

https://www.helloasso.com/ associations/promesses/ collectes/creer-un-portail- internet-d-informations-sur- les-schizophrenies

S’il vous plait, ne faites pas que ces actions soient vaines. La maladie mentale est un immense tabou dans la société et certaines personnes courageuses essayent de faire avancer les choses (c’est difficile et ça ne rapporte pas d’argent).

Petit précision concernant cet article :

https://www.lesechos.fr/idees- debats/cercle/cercle-170010- lentrepreneur-sur-les- plateformes-de-crowdfunding- ce-schizophrene-deleuzien- 2086840.php#

"Si l'entrepreneur est schizophrène, ce n'est pas au sens médical."

"le concept deleuzien de schizophrénie"

C'est une analyse complètement inacceptable. Pour remettre dans son contexte, Deleuze a suivi les cours publics des psychiatres Alajouanine et Jean Delay à l'hôpital de la Salpétrière.

Dans son oeuvre : c'est bien de la maladie psychique dont il est question.

Il n'y a pas de "schizophrène" au sens non médical.

Bien à vous
Antonin Paoli-Vial

Pin It