PromesseS utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation.

Vous trouverez ici des événements - rencontres, conférences, ateliers, films...- signalés par nos adhérents comme dignes d'intérêt. 

N'hésitez pas à nous faire part de vos suggestions de dates en indiquant le sujet, le lieu, le contact, les conditions d'inscription, etc. Ecrivez-nous via le formulaire CONTACT sur la page d'accueil.

Merci par avance.

Nicolas Rainteau

Un lien vous sera envoyé quelques jours auparavant pour rejoindre ce temps d’échanges. Pour vous inscrire, n'oubliez pas de nous envoyer le bulletin d'inscription (en pièce jointe) pour participer à cet événement à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Informations pratiques :

Inscription obligatoire
Lundi 14 Juin de 18h30 à 19h30
>> Cliquez ici pour télécharger le bulletin d'inscription

Voici quelques informations pour vous donner l’envie, si besoin était, de nous rejoindre.

Nicolas Rainteau websérie 

WEBSERIE « PARLONS REA » NICOLAS RAINTEAU

Websérie "Parlons Réhab" par le Dr Nicolas Rainteau - Réhabilitation psychosociale et remédiation cognitive (centre-ressource-rehabilitation.org). Découvrez la websérie imaginée et animée par le Dr Nicolas Rainteau, psychiatre au CHU de Montpellier. A travers 5 épisodes à destination des professionnels de santé mentale, il aborde sans détour l’accompagnement en réhabilitation psychosociale des personnes vivant avec la schizophrénie.

Épisode 1 - Le concept de rétablissement

Le concept de rétablissement : d’où vient-il, comment accompagner au mieux son patient atteint de schizophrénie dans son projet de vie ? Retrouvez toutes les réponses dans cette première vidéo

Épisode 2 - La réhabilitation, c’est quoi ?

La réhabilitation, c’est quoi ? Utiliser les bons outils, au bon moment et pour quel patient ?

Épisode 3 - Les préjugés

Retrouvez les 4 principaux préjugés sur le rétablissement et les outils de réhabilitation pour les personnes atteintes de schizophrénie.

Épisode 4 - Les traitements

Comment favoriser la prise du traitement non pas au service de la rechute mais plutôt au service du projet du patient ?

Épisode 5 - Le vocabulaire

Comment instaurer une collaboration efficace dans la manière de s’exprimer avec son patient et quelle posture adopter ?


Pour visionner la websérie, cliquez ici.

L’équipe PromesseS vous propose le programme du prochain symposium organisé par le Dr Guy Gozlan qui aura lieu le mercredi 2 juin 2021 en visioconférence sur le thème suivant :

Management et Psychiatrie : Impacts et pilotages des innovations numériques en santé mentale.

"Le mercredi 2 juin 2021, le laboratoire de recherche en management LAREQUOI de l’Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines/Université Paris-Saclay et l’association Prépsy, en partenariat avec AgroParisTech organiseront le Symposium MAPS 2 en ligne, sur le thème « Quels impacts et pilotage des innovations numériques en santé mentale ? » ; avec le soutien de la Communauté d’Agglomération SQY, de la MSH Paris-Saclay, de l'Université Paris-Saclay, des associations académiques AIRMAP et ARAMOS, de la CNSA et de la MNH".

Pour accéder au programme, cliquez ici.

L'inscription est gratuite mais obligatoire. Pour s'inscrire, cliquez ici. 

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

L’équipe PROFAMILLE organise une réunion d’information afin que de nouveaux participants puissent accéder aux deux prochaines sessions (session 16 en septembre 2021 et session 17 en février 2022). « Nous vous sollicitons pour nous orienter des familles, des proches de personnes atteintes de troubles schizophrénique, qui pourraient être susceptible d'être intéressés par le groupe PROFAMILLE et que l'on contacterait pour être présent à cette réunion du 18 juin. Nous vous remercions par avance de l'aide que vous nous apportez. »

🗓 Le vendredi 18 juin 2021 à 17h
📝 Inscription avant le 11 juin par mail (noms, numéros de téléphone ainsi que les adresses e-mails) :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
📍 Au Centre ambulatoire de Rueil-Malmaison

logo site web du reseau profamille
image

L’équipe de Prom
esseS vous propose, dans la série Caf’Conf’ une rencontre avec le Dr Guy Gozlan, Directeur du SAMSAH Prépsy.

Dr Guy Gozlan
 
« L’amélioration de la qualité de vie des populations est au cœur des programmes de santé Publique. Elle concerne au plus haut point les publics souffrant de troubles psychiques et leur entourage. Afin de limiter les risques de comorbidités et d’évolution vers des maladies chroniques, il est possible de mettre en place des mesures préventives au bénéfice de ces populations cibles. La diffusion précoce d’informations compréhensibles et de qualité associées à des interventions de première ligne peuvent y contribuer. La montée en compétences, sur le sujet, des usagers eux même, des professionnels du sanitaire et du médico-social, comme le relai par les associations d’usagers et de familles doit permettre de favoriser une nouvelle culture et une nouvelle approche qui devrait s’intégrer aux évolutions actuelles autour de l’intervention précoce et des premier épisodes psychotiques. L’utilisation de critères simples d’évaluation de l’efficacité des mesures mises en place et de suivi peuvent être utiles à cette approche ».

Un lien vous sera envoyé quelques jours auparavant pour rejoindre ce temps d’échanges. 
Pour vous inscrire, n'oubliez pas de nous envoyer le bulletin d'inscription (en pièce jointe) pour participer à cet événement à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Informations pratiques :
Inscription obligatoire
Jeudi 20 mai, de 18h30 à 19h30


Voici quelques informations pour vous donner l’envie, si besoin était, de nous rejoindre. 

Guy Gozlan est impliqué de longue date dans les réflexions entourant la détection précoce des troubles psychiques chez les jeunes ; en particulier autour des questions de coordination, d’intégration des services et de case management. Il est psychiatre dans le service hospitalo-universitaire de l’hôpital Sainte Anne, membre du haut conseil de la santé publique, coordinateur du Diplôme universitaire « diagnostic et intervention précoce dans les pathologies émergentes du jeune adulte et adolescent » de l’université Paris Descartes.

Menu (prepsy.fr)

Service d’intervention précoce médico-sociale personnalisée, basé sur le case management. Il s’adresse à des jeunes adultes de 18 à 25 ans atteints de troubles psychiques émergents.

https://prepsycontact.fr/


image 2Capture décran 2021 05 11 124051

ANAP -Détail de la vidéo :
Univanap 2020 - REX Co-construction d'un outil digital de bridging (SAMSAH Prépsy). Université de l'ANAP 2020
Co-construction d'un outil digital de bridging pluri champs sanitaire et médico-social au bénéfice des usagers

Le programme d'appui "Prépsy contact" a remporté l'appel à projets 2019 "mobilisation de la société civile" du Fonds de lutte contre les addictions. Ce programme national a pour objectif la création et l'accroissement de partenariats entre les Centres Médico-Psychologiques (CMP - champ sanitaire) et les Consultations Jeunes Consommateurs (CJC - champ médico-social).

Pour ce nouveau Caf'Conf', PromesseS vous propose une rencontre avec Guillaume Fond, Responsable Centre Expert Schizophrénie et Dépression Résistante (Hôpitaux Universitaires de Marseille). 

Guillaume FOND


« L'alimentation est à la base du fonctionnement de nos organes : nous savons qu’il n’est pas possible d’espérer un corps en bonne santé avec une alimentation déficiente. On ignore cependant que l’alimentation influence également notre état psychique. Des études internationales ont été publiées au cours des 10 dernières années pour démontrer l’impact de l’alimentation sur les troubles mentaux et son efficacité à titre préventif ».

Informations pratiques :
Inscription obligatoire
Mardi 20 avril, de 19h à 20h

Un lien vous sera envoyé quelques jours auparavant pour rejoindre ce temps d'échanges.
Pour vous inscrire, n'oubliez pas de nous envoyer le bulletin d'inscription (ci-dessous) pour participer à cet évènement. (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)


>> Cliquez ici pour télécharger le bulletin d'inscription


Nos représentants PromesseS Niçois nous signalent l’information suivante :

A l’occasion des JDS  (journées de la schizophrénie), l’équipe  locale Niçoise présente le  programme de psychoéducation Profamille le 19 mars a 12h30.

Vous pouvez vous inscrire gratuitement via le lien ci-dessous.

Votre inscription génère un ticket d’inscription, puis quelques jours suivants vous recevrez un lien sur votre boite mail, vous permettant d’assister à la présentation en audio vision à distance. …

Le lien ci-dessous vous envoie sur un écran avec un pavé en vert "s'inscrire", en cliquant sur ce pavé vert, vous accédez à un écran défilant qui propose différentes manifestations,; quand vous  voyez apparaitre celles du 19 mars : Profamille/Nice  ,il vous suffit d'indiquer le nombre de places que vous souhaitez. Alors apparait un autre écran qu'il  vous suffit de renseigner .

Veuillez cliquer  ICI pour vous inscrire

 

Racontez la maladie et déstigmatisez avec nous!

·         Partagez nos événements Facebook

·         Partagez nos événements EventBrite

·         Soutenez-nous officiellement sur Facebook

Les horaires indiqués sont ceux de Berne, Bruxelles, Casablanca, Paris (-6h à Montréal le 13 mars, -5h à Montréal dès le 15 mars, -1h à Lomé et à Londres, +1h à Beyrouth)

 
 Réservez vos participations en cliquant sur vos choix
PromesseS oblige : une attention toute particulière au 18 mars 2030 : conférence Profamille

13 mars

10h30 Projet de soin innovant

16h30 Conférence - Délires

18h00 Schizophrénie : de l'hétérogénéité de la clinique à la diversité du traitement.


15 mars

09h30 Jeu Psycha’quiz psychoéducation

15h00 Rencontre d’auteurs autour de la schizophrénie
16h00 Café scientifique - Parlons cerveau
16h30 Garder le CAP : un modèle québécois / membres de l’entourage de 7 à 99 ans*
18h00 Technopsy’21 Hallucinations
18h30 Soins psychiatriques à domicile

19h15 Détection précoce en psychiatrie
20h30 Les mesures anticipées et ses multiples enjeux


16 mars

14h00 Le rétablissement partageons l’espoir
16h30 Programme ZigZag pour les enfants

18h00 Technopsy’21 Cognition
18h30 Psychosis Reframing the concept

19h15 la Réhab': un vrai couteau suisse !
20h30 La cognition sociale


17 mars

15h00 Jeu Psycha’quiz psychoéducation
16h30 Maroc - Film documentaire et déstigmatisation
18h00 Technopsy’21 addictions et psychoéducation
18h30 Rétablissement : rôle de l’infirmier
19h15 Génétique et schizophrénie
20h30 Troubles psy et cannabis


18 mars

11h00 Jeu Psycha’quiz

13h30 Stand d'information-Lausanne
16h30 Espoir-Provence : un accompagnement personnalisé
18h00 Technopsy’21 Prescription et prédiction
18h30 Begleitung in psychotischen Krisen
19h15 Fratrie et Schizophrénie : quels enjeux, quels besoins ?
20h30 Programme de psychoéducation Profamille


19 mars

11h00 PAIRspectives autour du vécu
12h30 Entretien avec ProFamille Alpes Maritimes
14h00 Médecin généralistes, mieux se comprendre
16h30 Le Refer-O-Scope, l'outil idéal pour observer et agir avant la psychose
18h00 Technopsy’21 Pandémie et Boost
19h15 Entretien avec ProFamille Alpes Maritime
20h30 Schizophrénie : avant, pendant et ...après ?


20 mars

16h30 Santé mentale des étudiants

 Schizophrénie : cliquez ICI C’est quoi ce délire !?
 

Pour savoir plus sur PositiveMinders...

https://schizinfo.com/association 

 

À l'occasion des Journées Internationales de la Schizophrénie, le réseau Profamille organise une table ronde réunissant toutes les voix de Profamille : des professionnels animateurs (psychologue, psychiatre, infirmier...) mais surtout des participants et un proche dont le parent a participé à Profamille.

« Patients, proches et professionnels : tous alliés pour faire face à la schizophrénie »


             Jeudi 18 mars 2021 à 20 heures 30 

La psychoéducation mise à l'honneur pour cette édition des Journées Internationales de la Schizophrénie

Cette année, le thème des Journées sera : le délire. Ce thème, décliné sur trois axes d'approche, mettra l'accent sur la psychoéducation et les programmes qui existent aujourd'hui pour les familles ayant un proche atteint de schizophrénie. 

Ainsi, une présentation inédite de Profamille vous sera proposée, réunissant tous ses acteurs afin de leur donner la parole sur la tenue du programme, son animation, ses bienfaits sur la vie de famille.... Ce sera l'occasion de faire découvrir Profamille aux futurs participants, aux familles, aux proches, mais aussi aux soignants et à toute personne intéressée. 

Le lien ci-dessous vous envoie sur un écran avec un pavé en vert "s'inscrire", en cliquant sur ce pavé vert, vous accédez à un écran défilant qui propose différentes manifestations; quand vous  voyez apparaitre : 18/03-20:30 Profamille psychoéducation;  il vous suffit d'indiquer le nombre de places que vous souhaitez. Alors apparait un autre écran qu'il  vous suffit de renseigner .

 

Cliquer pour vous inscrire

Venez nous retrouver dans la Maison Virtuelle de la Psychiatrie pour échanger sur le programme et apprendre de ses usagers !

Le 27 février s’est tenue une réunion  du CA PromesseS. 
Covid oblige : elle s’est déroulée en vidéo conférence.
Force est de reconnaitre que le covid nous a permis cette évolution vers la vidéo conférence qui ne manque pas d’intérêts. Ainsi :

  • Nice et Chambéry étaient présents et actifs.
  • Des membres Franciliens en déplacement en province : Le Berry, les Landes, la Bretagne ont pu participer.
  • Les Franciliens de Paris ou de banlieue étaient aussi présents.
  • D’autre part le mode de fonctionnement où l’on coupe le micro quand on ne parle pas permet d’avoir des échanges plus calmes – sans brouhaha. Tout cela améliore la fluidité des échanges et apaise les débats.
  • Pascale notre chef d’orchestre Zoom est en train de passer maitre dans l’utilisation de l’outil. Ainsi Pierre a pu commenter le rapport financier pendant que Pascale faisait défiler les écrans de la présentation.

Pour en revenir au fond de notre réunion :

  • Elle a été consacrée à la préparation de notre Assemblée Générale Ordinaire 2020 qui aura lieu le 21 mars 2021. Nous avons en particulier avalisé notre Rapport d’activité.
  • Nous avons aussi accueilli Valentine, Annie, Laurence et Denis qui devraient rejoindre le CA à l’occasion de notre prochaine AGO.
  • Enfin nous avons fait le point sur différents projets qui avancent favorablement :
    • PromesseS se dote d’un formateur PSSM. (Premier Secours en Santé Mentale)
    • La marche sur les Chemins de Compostelle s’organise
    • Un courrier à destination de nos députés et sénateurs est en phase de finalisation
    • ..etc


Pour finir : Rendez vous à nos adhérents le 21 mars 2021 pour notre AG 2020.

Le réseau national TRANSITION, se fait une joie de vous convier à la 14ème édition des Journées Internationales des Pathologies Emergentes de l'Adolescent et du Jeune Adulte (JIPEJAAD), qui se tiendront le mardi 23 Mars de 9h à 17h (CET).

Cette année encore, c'est sous un format 100% digital que cette journée dédiée à l'intervention précoce chez l'adolescent et le jeune adulte vous sera proposée avec un fil conducteur d'actualité : Prévention et Accès aux soins : les étudiants en première ligne.

Le programme est en cours d'élaboration et vous sera communiqué très prochainement.

Vous pouvez vous inscrire dès à présent via le lien suivant : https://zoom.us/webinar/register/WN_OcjvJeuzT46M8mW6Zxnvmw

Vous pouvez également retrouver la rétrospective des éditions précédentes en consultant notre site internet : https://institutdepsychiatrie.org/jipejaad/

Compte tenue de la situation sanitaire, l’assemblée générale aura lieu en vidéo conférence.

Les convocations sont parties : elles ont été adressées comme prévu le 28 février.

Finalement le Covid présente des aspects positifs : pour la première fois depuis sa création, les adhérents PromesseS de province seront logés à la même enseigne que les adhérents d’Ile de France. Nous espérons que cela sera l’occasion de vous voir nombreux !

3048221.jpg r 1920 1080 f jpg q x xxyxx
Invitation à une projection-débat par visio-conférence autour du film « La Forêt de mon père ».

La participation au débat, en présence de la réalisatrice Véro Cratzborn, aura lieu le dimanche 31 Janvier de 14 h à 15 h.

Pour participer à cet événement, n'oubliez pas de nous envoyer le bulletin d'inscription à l'adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

> Regarder la bande-annonce en cliquant ici
> Téléchargez le bulletin d'inscription en cliquant ici


charte 9emeJournee c3r9Comme chaque année, le Centre Ressource Remédiation Cognitive et Réhabilitation Psychosociale Île de France, organise les journées du C3RP, dans sa neuvième édition (2020) le thème sera “La psychiatrie de demain dans une société inclusive”


Nous vous attendons nombreux le 13 novembre prochain au grand amphithéâtre du GHU-Paris Psychiatrie & Neurosciences.

Consulter le programme en cliquant ici

Nombre de personnes perçoivent le monde différemment des autres personnes autour d’elles. Certaines entendent des voix, ont des visions, captent des odeurs... D’autres ou les mêmes ont peur là où la plupart se sentent en confiance. D’autres encore ou les mêmes pensent des choses qui s’éloignent des conventions médiatiques.

Nous sommes nombreux à percevoir le monde différemment des personnes autour de nous. Ce congrès international sera une opportunité unique pour explorer la façon dont nous pouvons décrire nos expériences afin de les comprendre, nous les réapproprier et reprendre le pouvoir sur nos vies.

Anxiété, dépression, dissociation, entente de voix, paranoïa, croyances inhabituelles, sens différent de la réalité, persécution, oppression, contrainte, surveillance, harcèlement, chômage... Réalité sociale ou symptômes psychiatriques ? La médecine moderne s’est attachée à créer des « boîtes » diagnostiques, telles que la « schizophrénie », au sein desquelles elle regroupe des expériences en les coupant de leur contexte... se privant du même coup de la possibilité de comprendre leur signification ! Ce faisant, elle entretient les conditions de production de ses propres maladies...

Parfois, la seule façon dont la société prend en considération nos expériences est à travers le filtre psychiatrique. Entendre des voix, la paranoïa, par exemple, sont souvent catégorisées comme des symptômes de trouble psychique. C’est le cas de nombreuses autres expériences, perceptions ou phénomènes dont les autres et/ou nous-mêmes, peinons à trouver une signification et/ou qui nous encombrent ou nous empêchent de vivre pleinement notre vie ou nous font nous sentir étrangers au monde.

Pourtant, toutes ces expériences sont largement partagées. Diverses, troublantes, à la fois radicalement autres et proches de soi, tout se passe comme si elles étaient autant communes qu’uniques. Disant quelque chose de nous et quelques choses sur soi. De notre façon de vivre ensemble et de l’histoire de notre vie. Ce ne sont pas ces expériences qui nous isolent, c’est l’interdiction instituée d’en parler et notre incapacité apprise à les décrire par des mots. Le défaut de reconnaissance qui en résulte et qui a pour conséquences l’ignorance, l’incompréhension, la peur qui paralysent et perpétuent.

Du 12 au 14 novembre 2020, le REV France vous invite à faire l’expérience de partager nos expériences, mettre en commun nos mots pour les décrire, voir ce qui se passe quand on dépasse nos peurs et que l’on se donne les moyens du lien. Trois jours pour découvrir, rencontrer, explorer, changer de regard sur toutes les expériences humaines que la psychiatrie échoue toujours à enfermer dans des catégories - comme ses institutions toujours en réfection - qui s’effritent. Embrassons au contraire leurs ramifications comme autant de chemins qui mènent à soi et à la vie telle qu’elle est, avec ses horreurs et ses merveilles, ses souffrances et ses bonheurs.

Dans le prolongement des travaux de dépathologisation engagés depuis une quarantaine d’années par Marius Romme et Sandra Escher, et dans le sillage des réseaux sur l’entente de voix (Hearing Voices Networks) et du réseau paranoïa anglais (National Paranoia Network), le REV France s’engage dans une démarche d’accueil de toutes les expériences humaines, avec une visée émancipatrice.

Une conception radicalement originale sur les expériences humaines ? L’illustration d’une approche ouverte et accueillante de ces expériences orientée vers l’émancipation des personnes ? Une démarche à faire vivre en directe lors d’un temps d’expérimentation ? Une oeuvre provocante ou stimulante à partager et discuter ? Le témoignage d’un récit de vie ? Des techniques pour se faciliter la vie, prendre soin de soi, se sentir mieux en relation aux autres ? Faites-nous vos propositions d’interventions pour le congrès, nous ne manquerons pas de revenir vers vous pour élaborer ensemble un format conciliant les caractéristiques de votre projet avec le contexte du congrès !

A4AFFICHE6eHDSANSTRAITDECOUPE

6èmes rencontres soignantes en psychiatrie : « Gère tes émotions ! » : Quelle implication pour quels soins ? 

Où et quand ? Le 13 octobre 2020 à la Cité des Sciences et de l'Industrie, à La Villette, Paris. 

Plus d'infos ici.  

---

À l’hôpital, et singulièrement en psychiatrie, les soignants doivent « gérer leurs émotions » et s’engager « ni trop, ni trop peu » dans la relation thérapeutique. Cette injonction suggère qu’il serait périlleux et non professionnel de s’impliquer. Pourtant les capacités émotionnelles du soignant sont essentielles dans la relation thérapeutique.

En psychiatrie il faut souvent résister et tenir bon face à l’intensité des troubles émotionnels de certains patients, et s’il existe des émotions agréables à partager d’autres percutent les soignants. Souffrance, peur, colère, culpabilité, tristesse peuvent générer des contre-attitudes parfois délétères et impacter les décisions. Comment différencier émotions, affects et sentiments ? Quelle est leur fonction ? Comment reconnaître ces éprouvés et faire en sorte qu’ils ne nuisent pas à la relation, au soin, au patient et au soignant lui-même ?

Les émotions se déclinent en une infinité de nuances qu’il faut accepter d’abord de découvrir en soi. Quelle alliance nouer avec un soignant qui verrouille ses affects ou à l’inverse absorbe les émotions des patients comme une éponge ? Que peut-il faire de ses ressentis et que lui apprennent-ils ? Comment partager ce travail émotionnel ?

En psychiatrie, différentes approches permettent de penser l’implication du soignant, parmi elles le développement de son intelligence émotionnelle. Comment améliorer cette capacité à identifier ses propres émotions, à les exprimer de manière adaptée et à les utiliser au mieux ? Comment moduler ses émotions en fonction de chaque situation ? Quels dispositifs peuvent favoriser l’élaboration collective des émotions ?

Journée de printemps de l'Association française des psychiatres d’exercice privé (AFPEP)

« Le monde bouge, il nous bouscule et bouscule les adolescent(e)s qui en sont les témoins, les acteurs-trices, parfois les otages et victimes. Il suffit d’un rien pour que la vie d’un(e) ado bascule : une rupture sentimentale, une recherche d’identité troublée par des situations existentielles difficiles, un mal-être, une mauvaise rencontre…

De nouvelles formes de violences se développent chez les ados, notamment à travers les réseaux sociaux qui banalisent ces actions et peuvent conduire les victimes au suicide. La mise en scène de soi, de sa souffrance, peut conduire à des actions irrémédiables, tels ces autodestructions en direct qui font le buzz.

Dans une société en mutation frénétique, l’adolescent(e) peine à trouver sa place et son projet de vie ; il-elle tente maladroitement d’exprimer son malaise et ses attentes. Pris(e) dans des contradictions anxiogènes, il-elle tente de se frayer un chemin dans une société complexe dont il-elle n’a pas toujours les codes d’accès. L’accroissement des addictions de tous ordres, des conduites extrêmes, la dérive délinquante, l’engagement terroriste ont mis en exergue ce désarroi et la quête d’identification qui peut s’égarer dans l’illusion de toute-puissance, d’héroïsation et de destructivité aux accents suicidaires.

Quoi faire, comment faire face à ces risques ? Qui doit s’en charger et qui fait quoi ? Parent, milieu scolaire, ados entre eux, psychiatre, psychologue, éducateur-trice, forces de sécurité, chacun doit tenir son rôle sans confusion et dans le respect de l’ado, afin de comprendre, de cadrer, de soigner plutôt que stigmatiser l’ado dans son comportement déviant. Cette attention permet d’anticiper la phase critique du passage à l’acte, de limiter sa brutalité et son imprévisibilité.

Mais ne dramatisons pas, nombreux-ses sont les ados qui vont bien et l’adolescence reste un passage délicat qui oblige à franchir des épreuves, et donc des dangers. Si on constate que les ados sont de plus en plus nombreux-ses à être en souffrance, c’est probablement qu’ils-elles osent le dire, faire appel et consulter des psys, parfois de leur propre chef.

Comment le psy peut agir pour les accompagner dans ce parcours d’obstacles et parfois d’errance, pour qu’ils-elles prennent une consistance existentielle ? N’oublions pas que la période adolescente est aussi riche d’un potentiel créatif qu’il faut révéler et valoriser. »

Consulter le programme

Contact : 01 43 46 25 55 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

13574 imageDu 14 au 21 mars 2020

Depuis quelques années d'incroyables progrès sont réalisés dans des centres spécialisés pour améliorer le quotidien des personnes souffrant de troubles psychiques. La Schizophrénie se soigne de mieux en mieux! Grâce à l'effort conjugué de spécialistes issus de très nombreux domaines on comprend mieux la maladie de son origine à sa prise en charge. La campagne 2020 fait la lumière sur les incroyables découvertes et la collaboration de tous pour améliorer la prise en charge d'environ 1% de la population mondiale.


Pour marquer la 17e édition des Journées de la Schizophrénie, des événements sont organisés en Suisse, en France, au Bénélux, au Québec, en Algérie, au Cameroun, au Liban et au Togo. Relayés en quatre langues, les messages visent à faire tomber les tabous et à déstigmatiser la maladie auprès des jeunes, du grand public et des médias. Les avancées des très nombreuses recherches feront l'objet de publications accessibles à tous.

Plus d'infos

Voir tous les événements

Capture décran 2020 02 27 à 12.13.2017ème journée thématique organisée par le Centre ressources handicap psychique (CReHPsy) Pays-de-la-Loire, à Angers, le 06 mars 2020.  

Et parfois, les choses se passent mal. Parce qu’il n’est pas facile d’accéder aux soins, parce que la pathologie émerge trop brutalement, parce qu’une addiction, brouillant le tableau clinique, vient aussi faire obstacle à la prise de conscience de la personne, parce que la méconnaissance de la maladie est trop profonde, parce que l’impulsivité, qui rompt les liens, est trop ancrée, parce que la violence est constamment à fleur de peau…

On reproche parfois à la réhabilitation psychosociale de ne pouvoir apporter ses bienfaits qu’aux personnes déjà conscientes de leur état, bien engagées dans le rétablissement, capables de consentir durablement aux contraintes des démarches à faire, des parcours à suivre.

Mais qu’en est-il pour les personnes en situation de crise ? Quelles sont les réalités de l’urgence en France aujourd’hui ? Où s’observe-t-elle ? Quels risques recouvre-t-elle ? Pour la personne, pour son entourage.

La réhabilitation, les « pratiques orientées rétablissement » offrent elles des perspectives, des solutions, des outils ? Peuvent-elles enrichir les stratégies de prévention, d’anticipation et de réduction du danger ? Et qu’apportent-elles au plus fort de la crise ?

Comme à l’accoutumée, la journée se partagera entre apports cliniques, repères théoriques, données probantes, retours sur expériences.

Consulter le programme 

S'inscrire 

unnamed« Sous l’égide du Ministère de la Santé, l’Institut de Psychiatrie de Sainte-Anne organise avec l’Inserm et les associations de malades une journée « Regards croisés sur l’actualité de la recherche en psychiatrie » le 25 janvier 2020 de 10h à 17h à la salle Laroque Ministère des solidarités et de la santé 14, Avenue Duquesne, 75007 Paris.

Ce sera une journée de partage de connaissances et d’expériences avec les patients, leurs représentants, les scientifiques, les professionnels de santé. L’après-midi est consacrée à une table ronde d’échanges, organisé par le groupe NeuroPsy du réseau ScienSAs sur « l’Addiction dans les troubles psychiatriques ». 

Cet événement qui a lieu à la suite du Congrès de l’Encéphale en janvier est l’occasion pour les associations d’échanger avec les équipes de recherche et les soignants. »

Téléchargez le programme en cliquant ici.


Veuillez vous inscrire gratuitement en cliquant ici